La science à portée de clic

Une bactérie est un être vivant, composé d’une seule cellule : on dit qu’elle est unicellulaire.

Une bactérie est invisible à l’œil nu (elle mesure un micromètre, c’est à dire un millième de millimètre), c’est donc un microbe. Nous allons voir de quoi se compose une bactérie, à quoi elle sert. Tu verras qu’il y en a partout et qu’elles ne sont pas toutes si méchantes.

Découverte des bactéries

Représentation 3D de bactéries

Représentation 3D de bactéries

Antoine van Leeuwenhoek et Robert Hooke furent les premiers à pouvoir observer une bactérie. Et pour cause, ce sont les inventeurs du microscope ! Par la suite, Louis Pasteur mit en évidence l’utilité des bactéries dans la fermentation, un mécanisme qui conduit par exemple à la fabrication du fromage.

Vivons avec les bactéries : la symbiose

Les bactérie peuvent parfois être responsables de maladies comme certaines angines ou gastro-entérites… c’est pour ça que le médecin te prescrit peut-être des antibiotiques. Mais attention, la plupart des gastro-entérites sont dues à des virus et dans ce cas, les antibiotiques seront inefficaces.

Mais beaucoup de bactéries sont inoffensives et peuvent même nous être utiles. Des millions d’entre-elles vivent à l’intérieur de notre corps, comme par exemple dans notre intestin. Elles nous aident à digérer : elles dégradent certaines molécules d’aliments que nous ne savons pas dégrader et elles produisent en échange des molécules que nous absorbons. C’est le cas de la vitamine K qui est en partie fabriquée par les bactéries de notre tube digestif et qui joue un rôle important dans la coagulation du sang.

Certains aliments que nous mangeons sont utiles pour les bactéries, et certaines molécules produites par les bactéries sont utiles pour nous : c’est la symbiose. L’ensemble des bactéries qui vivent sur ou dans notre corps forment un groupe appelé flore commensale.

Des bactéries partout !

Des bactéries dans l'eau

Des bactéries dans l’eau

Les bactéries sont présentes partout sur Terre. Sur le sol, les murs, dans l’eau, sur nos aliments…
Les bactéries présentes dans le sol sont de véritables usines, elle servent à dégrader tout ce qui s’y trouve : ce sont elles qui sont responsables de la biodégradation ! Sans ces bactéries, tout ce qui s’accumule sur Terre depuis des millénaires formerait un amas de déchets qui atteindrait la Lune.

Même dans le fromage !
Les bactéries sont responsables de la fermentation, un mécanisme qui permet de fabriquer du fromage. Sans bactérie, pas de camembert !

Quelques exemples de bactéries

Il existe des millions de bactéries. En voici quelques exemples :

Lactobacillus bulgaricus , qui sert à fabriquer du yaourt.
Escherichia coli, qui vit dans notre appareil digestif.
Mycobacterium tuberculosis, aussi appelé bacille de Koch, est responsable d’une maladie : la tuberculose.
Clostridium tetani, qui est responsable d’une autre maladie, le tétanos.

Approfondissons un peu

Tu veux aller plus loin et en apprendre plus sur les bactéries ? La suite devrait t’intéresser. 🙂

La science qui étudie la bactérie s’appelle la bactériologie, qui fait partie de la microbiologie.

Une bactérie est composée d’une seule cellule dite cellule procaryote. Cela signifie qu’elle n’a pas de noyau.

Les différentes formes des bactéries

Lorsqu’on observe des bactéries au microscope, on se rend compte qu’elles peuvent avoir différentes formes.

Certains sont de forme sphérique : ce sont les coques (ou cocci).
Si ces coques se regroupent en chainette, ce sont des streptocoques.
Si elles se regroupent en amas comme une grappe de raisin, ce sont des staphylocoques.
Si elles sont libres mais groupées par deux, ce sont des diplocoques.
D’autres forment des sortes de bâtonnets : ce sont les bacilles.
Enfin, certaines peuvent être en forme de spirale : ce sont les spirilles (si elles sont rigides) ou les spirochètes (si elles sont souples).
Certaines bactéries appelées pléomorphes peuvent même changer de forme !

Schéma représentant les différentes formes de bactéries

Schéma représentant les différentes formes de bactéries

Les constituants d’une bactérie

Si on agrandit encore la vision du microscope, on peut aussi distinguer les éléments qui sont à l’intérieur de la bactérie. Voici un schéma :

Schéma d'une bactérie

Schéma d’une bactérie

Certains éléments se retrouvent sur toutes les bactéries, on dit que ce sont des éléments obligatoires. D’autres ne se retrouvent que sur certaines bactéries, ce sont les éléments facultatifs.

Mais à quoi servent tous ces éléments ?

Les éléments obligatoires

Les ribosomes : ils servent à fabriquer des protéines.
Le chromosome : c’est l’ADN de la bactérie. L’ADN ou information génétique constitue l’ensemble des informations nécessaires au bon fonctionnement de la cellule (ici de la bactérie).
Les granulations de réserves : elles stockent des éléments nutritifs.
La membrane plasmique : elle donne un contour à la bactérie, c’est son enveloppe.
La paroi : elle recouvre la membrane plasmique et donne une forme à la bactérie.

Les éléments facultatifs

Les plasmides : ce sont des petits morceaux d’ADN. Grâce à aux, la bactérie peut s’adapter à différents milieux dans lesquels elle ne pourrait pas survivre en temps normal.
Les pili : il en existe de deux sortes : les pili communs, qui permettent de fixer la bactérie sur un support, et les pili sexuels qui servent à faire passer des plasmides d’une bactérie à un autre.
Les flagelles : ils forment une sorte de queue. La bactérie peut alors se déplacer facilement.
La capsule : elle recouvre la paroi et forme une protection supplémentaire pour la bactérie. Il est plus difficile de se débarrasser d’une bactérie qui possède une capsule.

Une bactérie, ça respire ?

Oui… mais pas toutes ! Les bactéries qui respirent utilisent l’oxygène pour produire de l’énergie, elles sont aérobies. D’autres utilisent un autre phénomène, la fermentation, pour produire leur énergie : elle sont anaérobies.

Il existe aussi des types intermédiaires :
les microaérophiles qui n’ont besoin que d’un petit peu d’oxygène pour vivre, et les
aéro-anaérobies facultatives, qui peuvent aussi bien vivre avec ou sans oxygène.

A propos de l'auteur : Aloïs

Âgé d’une trentaine d’années, passionné d’informatique et de science, Aloïs est un des co-fondateur de ScienceJunior.fr. Il vit en France, à Nancy.