La science à portée de clic

Le koala

Partager :

Partons à la découverte du koala, petit ours en peluche d’Australie !

Portrait du koala

Koala femelleLe koala est un mammifère marsupial qui mesure près de 50 à 80 cm pour un poids de 6 à 12 kg. Il possède deux grandes oreilles rondes et poilues lui donnant un air d’ours en peluche. Son cerveau est un des plus petit de tous les mammifères : il est de la taille d’une demie-noix, à l’intérieur de sa tête remplie de liquide. Ses pattes sont faites de 5 doigts lui permettant de s’agripper aux branches.

Il passe presque toute la journée à dormir et bouge la nuit pour se nourrir.

 
 

Nourriture du koala

Le koala se nourrit uniquement des feuilles de l’eucalyptus dans lequel il vit. Il peut parfois manger quelques feuilles d’autres arbres mais ceci reste très rare.

Reproduction du koala

Un bébé koala

Un bébé koala

Les koalas commencent à se reproduire vers deux ou trois ans. La femelle peut donner naissance à un ou deux petits koalas chaque année. A sa naissance, il mesure moins de deux centimètres et pèse moins d’un gramme ! Il va alors vite se glisser dans la poche ventrale de sa mère (comme les kangourou), où il va rester pendant au moins six à sept mois, le temps de grandir un peu. Dans la poche, il se nourrit du lait de sa mère.

 

Une maman koala et son petit

Une maman koala et son petit

 
Vers cinq mois, il commence à ouvrir les yeux. Vers six mois, sa mère lui donne à manger une bouillie, sorte d’excréments composés de feuilles en partie digérées.

Il va alors se promener entre la poche et le dos de sa mère jusqu’à 18 mois. Il sera ensuite expulsé, prendra son indépendance et se nourrira uniquement de feuilles. Fini le bon lait chaud de maman !

Il vivra seul jusqu’à ce qu’il soit à son tour en âge de procréer.

Le petit doit manger des excréments de sa mère

Le tube digestif de la plupart des êtres vivants, comme les humains ou les koalas, est rempli de « bonnes » bactéries qui nous aident à digérer ce que nous mangeons. A la naissance, le bébé koala ne dispose pas des bactéries qui l’aident à digérer les feuilles d’eucalyptus ; il doit alors manger cette bouillie, faite d’excréments de sa mère pour récupérer ses bactéries qui vont s’installer dans le tube digestif du bébé.

Un koala qui se déplace sur la terre

Un koala qui se déplace sur la terre

Habitat du koala

Le koala ne vit qu’en Australie : on dit qu’il est endémique de ce pays. C’est un animal arboricole : il ne vit que dans les arbres. Il peut de temps en temps descendre de son arbre pour aller sur un autre arbre qu’il ne pourrait atteindre en sautant. Il se déplace alors à 4 pattes mais reste le moins longtemps possible à terre car il y est en danger : son plus grand prédateur hormis l’Homme est le dingo, un chien sauvage.

Répartition géographique du koala

Répartition géographique du koala

Un animal protégé

Le koala était au départ très répandu en Australie. Chassé pour sa fourrure, sa population a fortement diminué. La destruction de son habitat conduit aussi à sa perte. Il est aujourd’hui protégé et les autorités l’ont réintroduit dans des espaces réservés pour qu’il puisse y vivre tranquillement.

Il ne boit jamais

Un koala dans son eucalyptus

Un koala dans son eucalyptus

Le koala ne boit jamais. Il tient d’ailleurs son nom de cette particularité : koala signifie « sans eau » ou « ne boit pas » dans la langue des aborigènes australiens. Il se contente de l’eau contenue dans les feuilles d’eucalyptus qu’il mange à longueur de journée. Ceci donna d’ailleurs naissance à une légende que tu peux découvrir à la fin de ce dossier.

 

Le koala géant

Il y a 50,000 ans existait une espèce de grand koala.

Il mesurait un tiers de plus que le koala que nous connaissons actuellement, soit presque un mètre pour un poids de 13 à 15 kg. Les scientifiques ignorent pourquoi le plus grand des deux koalas s’est éteint.

La légende du koala et de l’enfant

Une légende raconte qu’il y a longtemps, un petit garçon avait été recueilli par une tribu d’aborigènes d’Australie. Malheureusement, l’enfant était maltraité par cette tribu qui l’empêchait de boire. Il n’eut d’autre choix que de manger des feuilles d’eucalyptus pour avaler le peu d’eau qu’elles contenaient. Un beau jour, alors que la tribu était à la chasse, le garçon prit toutes les réserves d’eau du village et les cacha dans un petit eucalyptus. Il but toute l’eau en fredonnant une mélodie magique. L’arbre se mit alors à grandir, grandir… à perte de vue ! A leur retour de la chasse, les aborigènes le supplièrent de redescendre avec les réserves d’eau en lui promettant qu’il ne serait pas puni. Le garçon descendit de l’arbre, mais il fut battu. Plus il recevait de coups de bâtons, plus il rapetissait et des poils se mirent à pousser. Il s’enfuit alors dans l’eucalyptus et n’en redescendit jamais. Il était devenu le premier koala.

Grâce à cette légende, le koala est craint et respecté par les tribus d’aborigènes de peur que leurs réserves d’eau disparaissent à nouveau.

A propos de l'auteur : Aloïs

Âgé d’une trentaine d’années, passionné d’informatique et de science, Aloïs est un des co-fondateur de ScienceJunior.fr. Il vit en France, à Nancy.